Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le métier 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site

Compte rendu du conseil départemental de formation du 29 juin 2020

lundi 29 juin 2020

Le SNUipp-FSU 22 siégeait au conseil départemental de formation du lundi 29 juin 2020. En voici le compte rendu

Rentañ-kont kuzul departamant stummadur an 29 a viz Even 2020

En ouverture du Conseil départemental de formation, l’IEN Adjointe a annoncé des changements pour la rentrée 2020 : davantage d’autonomie sur les contenus de formation sera laissée au terrain au niveau des circonscriptions et des écoles. Il est également indiqué que le temps de formation à distance est bien considéré comme un temps de formation à part entière, en complément des autres modalités en présentiel.

Bilan 2019-2020

Formation initiale

  • 17 professeurs des écoles stagiaires (PES) ont suivi leur année de formation dans les Côtes-d’Armor. 10 PEMF monolingues ainsi que le CPD et un PEMF langue et culture régionales (LCR) étaient mobilisés pour les accompagner. À noter qu’aucune démission n’a eu lieu parmi cette promotion.
  • 126 maitres d’accueil temporaire (MAT) étaient volontaires pour accompagner les étudiant.es sous forme de stages massés pour les master 1 (MAT 1) ou de stages filés pour les master 2 (MAT 2). Étant donné que le nombre d’étudiant.es n’était pas aussi important, ils.elles ont pu avoir davantage de choix dans les classes d’accueil.

Formation continue

  • Le plan mathématiques a concerné 258 personnes accompagnées par 1 CPD mathématiques, 10 CPC RMC (référents mathématiques de circonscription), 4 PEMF RMC et le CPD LCR. Ces formations ont eu lieu sous forme de constellations* de 6 personnes (4 constellations par circonscription + 3 constellations bilingues). 17 journées de formation n’ont pas pu être réalisées compte-tenu du confinement et du déconfinement. Ces formations qui n’ont pas abouti sont reportées au premier trimestre de l’année scolaire 2020-2021.
  • Il n’est pas possible, pour la direction académique, de connaitre précisément le nombre d’heures d’animations pédagogiques réalisées.

Perspectives 2020-2021

Formation initiale

  • Année charnière en perspective avec deux parcours dans l’optique de l’évolution du concours : les étudiants seront à 33% en pratique (25% en stage filé dans une classe et 12 jours en stage massé) tandis que les PES seront toujours à 50% en classe.
  • Le nombre de PES augmentant l’an prochain (49 monolingues et 10 bilingues), le temps de décharge des 12 PEMF repassera à 33%.

Le SNUipp-FSU revendique un concours placé à la fin de la 3e année universitaire sous condition d’obtention de la licence. Cela permettrait une entrée progressive dans le métier, basée sur une formation adossée à la recherche et une progressivité dans les stages. Tous les détails du projet du SNUipp-FSU sont à retrouver ici Enseigner, un métier qui s’apprend.

  • Le SNUipp-FSU a demandé quel serait l’accompagnement des néo-titulaires de l’an prochain, compte-tenu de l’année incomplète qu’ils.elles ont vécu. Les responsables de l’INSPE sont confiant.es quant aux compétences des actuel.les PES et à leur capacité de prise de fonction. L’IENA et les IEN ajoutent qu’une attention particulière leur sera accordée en cas de difficultés rencontrées.
  • L’IENA rappelle que seuls les CP purs sont fortement déconseillés aux futurs PES étant donné le caractère anxiogène de ce niveau chez les familles. Les PS, CM2 ou CP de cours multiples ne sont pas concernés par cette restriction.

Formation continue

  • L’IENA rappelle l’importance des temps de formation massés pour plus d’efficacité dans l’évolution des pratiques.
  • Les rapports formateurs.trices/formée.es sont amenés à évoluer pour aller vers davantage de partages et d’échanges entre pairs autour du lire, écrire, compter.
  • Le plan français sera déployé à la rentrée, de la même manière que l’a été le plan mathématiques à la rentrée 2019.
  • Le schéma ci-dessous détaille comment s’organisera la formation continue d’une cohorte sur six années. Chaque année, 1 sixième des enseignant.es est concerné par des modalités spécifiques de formation continue.
    PDF - 14.7 ko
    Déroulement de la formation sur 6 années
    Cliquez sur l’image pour agrandir
  • Le SNUipp-FSU rejoint les inquiétudes des conseiller.ères pédagogiques à propos de leur charge de travail qui va nécessairement augmenter. L’IENA comprend ces inquiétudes et annonce que certaines missions actuellement attribuées aux CPC EPS pourraient être allégées.

Pour le SNUipp-FSU, la formation continue doit permettre de faire évoluer ses pratiques dans tous les domaines enseignés à l’école, pas seulement le lire, écrire, compter. Si, en apparence, les équipes auront le choix dans le contenu des formations sous forme de constellation, le SNUipp-FSU regrette que ces temps ne puissent pas s’étendre à tous les domaines de l’enseignement (EPS, arts, sciences, langues vivantes...).

  • Comme chaque année, le SNUipp-FSU réitère sa demande que les directeurs.trices nommé.es à titre provisoire ainsi que les chargé.es de classe unique puissent bénéficier de la formation de direction.
    L’administration rappelle qu’il s’agit d’une formation statutaire réservée aux collègues nommé.es à titre définitif. Elle rappelle également que les équipes de circonscription peuvent mettre en place des formations personnalisées à destination des personnels demandeurs.
  • Le SNUipp-FSU rappelle que le CORPS (instance académique de travail autour de la prévention des risques psycho-sociaux) a commencé à élaborer des formations en partenariat avec la MGEN. Qu’en est-il pour les Côtes-d’Armor ? C’est à construire pour l’an prochain, selon l’IENA (pour information, une sensibilisation aux risques psycho-sociaux a eu lieu à l’INSPE en lien avec la cellule psychologique de la MGEN).
  • Le SNUipp-FSU a également questionné l’administration à propos de la formation des personnels AESH.
    À ce jour, il n’y a pas de plan de formation défini pour l’an prochain et que les modalités ne sont pas encore connues.
  • Enfin, le SNUipp-FSU a déploré le toujours très faible nombre de mois accordés pour les congés de formation continue, ce qui entraine une part d’auto-censure des collègues dans leur volonté de faire une demande.

* Constellation : groupement de 6 à 8 collègues d’un secteur définissant, en lien avec un formateur, leurs besoins de formation en mathématiques ou français
** Learning studies : dispositif de formation basé sur la mise en pratique et l’analyse d’une séance élaborée par le groupe (observation d’une pratique de classe).


N’hésitez surtout pas à contacter le SNUipp-FSU 22 mais aussi à vous syndiquer pour soutenir l’action du syndicat et de ses représentant.es.

Sans syndiqué.es, pas de syndicat pour défendre notre profession et notre métier, pas de représentant.es des personnels pour vous renseigner sur le terrain, au téléphone, par mail ou sur les réseaux sociaux ! Les élu.es du SNUipp-FSU - 1er syndicat du 1er degré public dans le département et en France - sont les représentant.es de tous les personnels enseignants et accompagnants. Elles et ils interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes, rendent compte de leur activité et participent à l’organisation des mobilisations.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 4


Evit mont e darempred ganeomp

SNUipp-FSU 22 : 18 rue de Brest, 22000 St Brieuc Tél. 02 96 61 88 24 Portable : 07 89 95 00 79 - @dresse courriel  : snu22@snuipp.fr

Plan d’accès : Nos locaux à Saint-Brieuc
Mentions légales

Les élu.e.s du SNUipp-FSU 22 sont les délégué.e.s de tous les personnels enseignants du 1er degré, de tou.te.s les PE du 2nd degré et de tou.te.s les accompagnant.e.s dans le public. Elles et ils conseillent et accompagnent les collègues, interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes, organisent les mobilisations puis rendent compte de leurs activités.

N’hésitez pas à les contacter... mais aussi à vous syndiquer pour soutenir leur action et celle du 1er syndicat.