Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le métier  / Expression 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site

Compte rendu d’audience intersyndicale AESH à la direction académique le 20 novembre : mobilisation nationale pour les AESH

jeudi 21 novembre 2019

Compte rendu d’audience intersyndicale pour les AESH à la DSDEN22, le jour de la mobilisation nationale des AESH du mercredi 20 novembre 2019

Une délégation de huit personnes (AESH et militant.es représentant les organisations syndicales (FSU22, CGT, SUD, UNSA, SGEN CFDT, FO) a été reçue sur demande de l’intersyndicale.

Rentañ-kont dalc’h sindikadoù a-stroll an AESH en DA d’an 20 a viz Du

Présent.es pour la direction Académique : Deux administratifs en charge du dossier
Excusés : L’IA-DASEN des côtes-d’Armor et le secrétaire Général de la DSDEN.

Après avoir rappelé les raisons de la mobilisation du 20 novembre et la demande d’audience (voir le communiqué d’appel de l’intersyndicale nationale ci-dessous), diverses réponses ont pu être apportées par les représentants de la direction académique.

Budget :
17 ETP en moins (équivalents temps plein) par rapport à l’an dernier.
À la date de l’audience, il reste de quoi financer 10 ETP, dont 6 ou 7 seront affectés au remplacement
Justification de l’administration : les côtes-d’Armor ont eu à faire face à un redéploiement des moyens budgétaires, pour le recrutement de personnel AESH, en raison des besoins et difficultés de recrutement d’autres départements de l’académie l’an dernier. Ce redéploiement se fonde selon la DSDEN 22 sur une baisse des effectifs.

AESH sans poste à ce jour : 15
Raisons évoquées : pas de besoin dans la zone du domicile de l’AESH et attente d’un éventuel abondement de la dotation budgétaire départementale AESH de la part du rectorat.
La FSU 22 est intervenue pour regretter l’insuffisance des moyens AESH qui ne couvre pas tous les besoins, car à ce jour, 57 élèves dotés d’une notification MDPH restent sans accompagnement !

Temps de travail :
Rappel par l’administration de l’application du nouveau cadre de gestion des AESH du 5 juin 2019 : 41 semaines dont 36 en présence élèves.
Il s’avère que le temps réservé aux activités connexes (120 heures) est diversement interprété dans les établissements scolaires publiques et privés du département.
Il a été demandé lors de l’audience à la direction Académique de rappeler aux établissements concernés que ce temps est alloué pour des temps de formation, de concertation, de travail dit « invisible » et qu’il ne soit pas prétexte pour justifier l’emploi d’AESH dans des missions autres que celles définies dans la circulaire de mai 2017.

Formation :
Face à la multiplication d’incidents graves, de situations où l’AESH peut se retrouver démuni.e, la FSU 22 demande qu’un volet de la formation (60 heures de la première année) aborde ce sujet.
Cela permettra, si l’AESH est confronté.e à une situation de violences ou d’urgence de savoir quoi faire et quels outils utiliser (fiche) etc…

PIAL :
Les lettres de missions des coordonnateurs/trices de PIAL sont toujours en attente de signature auprès des services du Rectorat !
Seul un ordre de mission émanant de la direction académique pour se rendre dans un autre établissement appartenant au PIAL (pas d’avenant au contrat) permettra à l’AESH s’il entre dans les critères, d’être remboursé de ses frais de déplacement (règle des 20 km et communes non limitrophes).
Pour l’administration qui s’est voulue rassurante, l’affectation dans un nouvel établissement du PIAL se fera en tenant compte de la situation individuelle de l’AESH (zone géographique, situation familiale et personnelle : par exemple RQTH).
Pas d’informations supplémentaires sur le partenariat futur de collectivités locales avec l’Éducation nationale pour l’emploi d’AESH volontaires pour la signature de contrat hors temps scolaire.
La FSU 22 a demandé qu’une évaluation sur la mise en place des PIAL soit faite pour la fin de l’année scolaire et communiquée aux organisations syndicales.

Indemnité compensatrice de CSG :
La question de son versement a été posée.
Réponse de la direction Académique. Ils vont s’informer car ils ne sont pas au courant !

Adresse mail professionnelle :
Des AESH sont toujours en attente de pouvoir en disposer, ce qui pour certain.es continue de poser problème, notamment pour une éventuelle inscription à une formation.
Réponse de l’administration : c’est en cours de résolution.

Le communiqué


Les représentant.e.s et militant.e.s du SNUipp-FSU répondent à toutes et tous, syndiqué.e.s ou pas, mais vous invitent cependant à adhérer pour soutenir leur action et celle du 1er syndicat du 1er degré public.

Sans syndiqué.e.s, pas de syndicat pour défendre notre profession et notre métier, pas de représentant.e.s des personnels pour vous renseigner sur le terrain, au téléphone, par mail ou sur les réseaux sociaux ! Les élu.e.s du SNUipp-FSU - 1er syndicat du 1er degré public dans le département et en France - sont les représentant.e.s de tous les personnels enseignants et accompagnants. Elles et ils interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes, rendent compte de leur activité et participent à l’organisation des mobilisations.

N’hésitez surtout pas à nous contacter et aussi à vous syndiquer pour soutenir leur action et celle du SNUipp-FSU.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 9


Evit mont e darempred ganeomp

SNUipp-FSU 22 : 18 rue de Brest, 22000 St Brieuc Tél. 02 96 61 88 24 Portable : 07 89 95 00 79 - @dresse courriel  : snu22@snuipp.fr

Plan d’accès : Nos locaux à Saint-Brieuc
Mentions légales

Les élu.e.s du SNUipp-FSU 22 sont les délégué.e.s de tous les personnels enseignants du 1er degré, de tou.te.s les PE du 2nd degré et de tou.te.s les accompagnant.e.s dans le public. Elles et ils conseillent et accompagnent les collègues, interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes, organisent les mobilisations puis rendent compte de leurs activités.

N’hésitez pas à les contacter... mais aussi à vous syndiquer pour soutenir leur action et celle du 1er syndicat.