Retour accueil

Vous êtes actuellement : CAPD 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site

Compte rendu du groupe de travail affectations de rentrée du 21 septembre 2018

vendredi 21 septembre 2018

À l’ordre du jour : recours d’affectation, postes vacants et affectations des collègues MAD (mis à disposition d’une circonscription), plus des questions diverses à l’initiative du SNUipp-FSU 22.

Présents :

L’IEN-A, Mme Le Brozec
2 personnels administratifs

Pour les délégué.e.s du personnel :

SNUipp-FSU22 : Alexandra Jeammet, Emilie Cottet, Stéphane Chiarelli

5 autres représentant.e.s des organisations syndicales

- Demandes de réaffectation
Sur 6 demandes de réaffectation pour cette rentrée, 3 ont été acceptées au regard de l’organisation du service souhaitée par la Dasen.

- Affectations sur les postes vacants

Il y a eu, dans le premier temps de cette phase complémentaire, 14 affectations de collègues sans poste sur les supports vacants.

Il restait ensuite 33 personnes mises à disposition.
Parmi celles-ci, 9 collègues n’occuperont pas leur poste à la rentrée pour les raisons suivantes :

  • 2 CLM (congé longue maladie)
  • 2 congés parentaux
  • 3 congés maternité
  • 1 temps partiel annualisé qui sera en classe la deuxième partie de l’année
  • 1 disponibilité

Ainsi, au 21 septembre, il reste 24 collègues sans poste qui sont mis à disposition de circonscriptions.
Ils et elles seront affecté.e.s au cours de l’année (en remplacement des collègues en congé de différents sortes). Les situations vont se découvrir au fur et à mesure.
Les personnels MAD affectés ultérieurement ne seront pas obligatoirement sur poste dans leur actuelle circonscription de rattachement.

- postes "gelés" (non pourvus par l’administration).

  • Le poste de coordinateur du REP Mené ouest
  • Le poste PDMQDC (Plus de maitres que de classes) du Mené Est.

L’IENA précise que ces postes ne sont pas fermés mais "gelés" et qu’elle ne refera pas d’autre appel à candidature pour ces postes.
Lors de ce groupe de travail, le SNUipp-FSU 22 dénonce ce gel : le REP du Mené fonctionnera cette année sans l’ensemble des moyens alloués. Il demande qu’un appel à candidature soit lancé comme cela a pu être le cas les années précédentes. La réponse est un refus de la direction académique.
Le SNUipp-FSU 22 s’est toujours opposé à ce mode de « gestion » face au risque de fermeture à terme des postes
.
L’IENA explique que la situation a été vue avec l’IEN et que la coordination des REP reviendra aux CPC de la circonscription Dinan Sud, et non pas à la direction de l’école du Mené Est.

- Bilingue

L’IENA confirme le report de l’ouverture de la filière bilingue de l’école de Pen ar Ru faute d’élèves à la rentrée (5 seulement).
Afin d’ouvrir la filière bilingue dans de bonnes conditions, elle explique que la DASEN va procéder à la mise en place d’ateliers d’initiation à la langue bretonne auprès des élèves de maternelle de cette école.
Les ateliers auront lieu à raison de 2 fois 45 minutes par semaine et seront animés par le conseiller pédagogique départemental Langues et culture régionale.

- Situations particulières

Saint-Samson-sur-Rance

Mise en place d’une aide pédagogique à 1/2 temps le matin sur l’école de Saint-Samson-sur-Rance suite à la mobilisation des parents d’élèves après l’annonce brutale d’une fermeture de classe à la rentrée 2018. Le SNUipp-FSU alerte sur la complexité d’organisation de service que propose la direction académique pour mettre en place cette aide pédagogique :

Une enseignante déjà en poste fractionné dans une deuxième école du secteur doit assurer ce mi-temps. Cela désorganise en profondeur l’organisation de cette école.
Cela impacte aussi de proche en proche une troisième autre école du secteur.
Pour finir, la mairie de Saint-Samson se verrait demander une révision des ses horaires scolaires pour le 24 septembre (passer à 3h de classe le matin, alors que la commune vient d’organiser les horaires à 3h30 le matin à la rentrée 2018) afin que la collègue qui arrive sur l’aide à mi-temps ne dépasse pas sa durée de travail quotidienne...

L’IENA explique cependant que deux possibilités existent encore : un changement d’horaires ou le départ de l’enseignant après 3 heures de classe avec répartition des élèves (c’est par ailleurs l’organisation suivie depuis l’octroi de la demi-aide pédagogique du matin).

Pour le SNUipp-FSU 22, les conséquences sur les écoles du secteur sont disproportionnées, notamment au regard du nombre de collègues sans poste à ce jour (23 sur le département).
Le SNUipp demande avec insistance qu’une solution plus simple soit trouvée : que l’un.e des 24 enseignant.e.s actuellement MAD soit nommé.e sur ce mi-temps à l’année.

EREA de Taden

Des ajustements de rentrée ont eu lieu dans l’établissement après la rentrée (sans que soient prévenus les représentants des personnels).

L’effectif des PE de l’EREA passe de 4 à 2,5 postes.

Le SNUipp-FSU 22 aurait souhaité que les organisations qui siègent en CTSD second degré soient prévenues en amont (si l’enseignement en EREA est aussi assuré par des PE, les supports budgétaires relèvent du second degré).
À cela, L’administration nous répond que les choses se sont faites vite.
Effectivement, les personnels ont fait leur rentrée dans l’établissement et 2 d’entre eux ont été obligés de le quitter après la rentrée.

D’ailleurs, selon la directrice de l’établissement elle-même, le profil des élèves nécessiterait la présence de 2 PE par groupe, ce qui a été précisé par le SNUipp-FSU 22.
Par ailleurs et s’agissant du bon fonctionnement de l’établissement et d’un suivi correct des élèves, le SNUipp demande une clarification des missions des PE à l’EREA.

Les personnels enseignants de l’EREA ont demandé une audience à l’IA-DASEN, accompagnés de délégués du personnel, dont le SNUipp-FSU 22 qui est signataire de la demande.

- Questions diverses

Hors classe

Le SNUipp-FSU 22 a renseigné de nombreux collègues sur cette question depuis la CAPD Hors classe du 26 juin 2018, mais la communication de l’administration tardait à venir (le SNUipp en avait fait la demande à la rentrée).
Les collègues promu.e.s sont enfin informé.e.s sur I-Prof depuis le 20 septembre de leur passage à la hors Classe .

La direction académique explique que cette information aux collègues est envoyée directement du rectorat sur I-Prof et qu’elle n’a pas la main dessus.

Indemnités de stage pour les PES

Le SNUipp-FSU 22 a réitéré sa demande de versement des indemnités de stage aux PES qui en font la demande, en plus des frais kilométriques auxquels ils peuvent prétendre selon le décret du 3 juillet 2006.
L’IENA va fournir une réponse au SNUipp prochainement. Pour plus d’informations sur cette question, cliquez ici.


Ce travail d’information, de réponse, d’accompagnement, de recherche... demande du temps et des moyens.
Ils proviennent de la seule syndicalisation des collègues... et bien sûr des votes aux élections professionnelles (les prochaines dès le 29 novembre 2018). Si vous voulez être soutenu individuellement et collectivement, alors soutenez le syndicat SNUipp-FSU en nous rejoignant.


Les élu-es du SNUipp-FSU sont les délégué-es de TOUS les personnels enseignants du 1er degré public. Ils et elles informent toute la profession, accompagnent les collègues, organisent les mobilisations, interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes et rendent compte de leur activité.

N’hésitez surtout pas à les contacter et aussi à vous syndiquer pour soutenir leur action et celle du SNUipp-FSU (avant de voter SNUipp et FSU aux prochaines élections professionnelles de novembre/décembre 2018).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 11


SNUipp-FSU 22 : 18 rue de Brest, 22000 Saint-Brieuc Tél. : 02 96 61 88 24 - Portable : 07 89 95 00 79 - @dresse courriel  : snu22@snuipp.fr

Plan d’accès : Nos locaux à Saint-Brieuc
Mentions légales

Les élu.e.s du SNUipp-FSU 22 sont les délégué.e.s de tous les personnels enseignants du 1er degré et de tou.te.s les PE du 2nd degré dans le public. Elles et ils conseillent et accompagnent les collègues, interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes puis rendent compte de leur activité.

N’hésitez pas à les contacter... mais aussi à vous syndiquer et plus tard à voter SNUipp et FSU aux élections professionnelles pour soutenir leur action et celle du 1er syndicat.