Retour accueil

Vous êtes actuellement : Action - Actualité  / Action 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site

Construire au lieu de détruire

En grève le 22 mai dans l’unité : l’Éducation au premier chef, mais pas que...

lundi 14 mai 2018

TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE MARDI 22 MAI ! Pour préserver le statut de la Fonction publique, pour une École et des Services publics qui répondent aux besoins. Suppressions de postes, recrutements de contractuels, affaiblissement de la représentation syndicale, développement du salaire au mérite... Les projets du ministère suscitent une forte inquiétude chez les personnels de l’Éducation nationale, et chez les agent-es de la Fonction publique en général.

Alors que des mouvements sociaux et des revendications s’élèvent de différents secteurs, le gouvernement, sous prétexte de « moderniser l’action publique », confirme le lancement de « 4 chantiers de refondation du contrat social avec les agents publics ». Les orientations choisies sont de nature à dynamiter le statut : recours accru à l’emploi contractuel et précaire, développement du salaire « au mérite », externalisation, privatisation ou abandon de « missions de services publics », plan de départs volontaires et projet de 120 000 suppressions d’emplois en 5 ans, affaiblissement des capacités de défense des personnels dans les instances (CT, CHSCT et CAP)... Il s’agit au contraire de défendre le statut de fonctionnaire et les services publics qu’il permet. Ce sont des éléments essentiels de notre modèle social à améliorer et non pas à fragiliser voire à démanteler. Il s’agit d’exiger une revalorisation de nos salaires. Après les grèves du 10 octobre et du 22 mars dernier, il nous faudra être encore plus nombreux, plus rassemblés et plus forts dans la grève et les manifestations le 22 mai.

Les rassemblements du mardi 22 mai dans les Côtes-d’Armor 

À Saint-Brieuc : 10h30 Place de la Liberté
À Lannion : 11h parking de la Poste
À Dinan : 11h esplanade de la Résistance

L’Éducation nationale est plus que concernée par le projet de réforme de la Fonction publique. Avec 56 % des effectifs de fonctionnaires d’État, comment pourrait-elle échapper aux 120 000 suppressions de postes annoncées par le candidat Macron ? Pourtant, nos classes souffrent déjà d’un sureffectif quasi général dans un système français qui connaît un des taux d’encadrement les plus lourds… La mission de l’École est d’apporter une éducation et un enseignement de qualité à tous les enfants, d’assurer un égal accès aux savoirs et à la connaissance, sur tous les territoires.
La réforme poursuit-elle ces finalités déjà mises à mal ?
Difficile d’y croire sans la présence d’enseignant-es correctement formé-es, protégé-es par un statut qui les préserve des demandes et des pressions extérieures.
L’arrivée progressive d’une contractualisation sans exigence de concours viendrait fragiliser davantage un édifice déjà ébranlé.
Deux autres mesures viennent impacter la notion de transparence et d’équité entre les agents : la disparition des instances paritaires qui empêcherait les organisations syndicales représentatives de s’assurer du respect des règles collectives, la mise en place d’une rémunération reposant sur le « mérite » viendrait en contre-pied de la nécessaire dimension collective des missions d’enseignement au sein des écoles.
Autant de raisons d’être en grève le 22 mai prochain !

POUR UNE FONCTION PUBLIQUE PRÉSERVÉE

POUR UN SERVICE PUBLIC DE QUALITÉ

OUI

  • à une revalorisation du point d’indice
  • à l’abrogation de la journée de carence
  • à une meilleure reconnaissance salariale
  • à des services de qualité pour les usager-es

NON

  • au projet de suppression de 120 000 emplois
  • à un statut détricoté
  • aux contrats précaires
  • à la remise en cause du rôle des élu-es du personnel

Tabloïd du 22 mai

PDF - 598.6 ko

Sur le département, les précisions sur les différents rassemblements (Saint-Brieuc, Guingamp, Dinan) seront publiées dès que possible.

À Lannion, rassemblement à 11h devant le parking de la Poste, puis défilé jusqu’à la Mairie : une demande d’audience est déposée auprès de la sous préfète, du député, du président de Lannion Trégor Communauté et du maire de Lannion ; puis la manif se poursuivra jusqu’au parking de la Poste avec intervention des cheminots et des hospitaliers. Possibilité de se restaurer sur place.


La grève du 22 mai va se dérouler le lendemain du lundi de Pentecôte qui lui-même succédera à un week end.

Qu’en est-il de la déclaration préalable si on l’envoie ? Combien de jours de retenus à l’occasion de cette journée de grève ?

Depuis le CN des 14-15 janvier 2015, « Le SNUipp-FSU appelle la profession à abandonner la procédure de déclaration préalable… », néanmoins nous devons aux collègues une information complète qui détaille les aspects juridiques à côté du revendicatif.
« Le délai de déclaration préalable de 48 heures doit nécessairement comprendre un jour ouvré. »
Le lundi de pentecôte étant un jour férié (travaillé mais férié quand même), il n’est pas un jour ouvré. Dans ces conditions, le dernier jour ouvré avant le 22 mai sera le vendredi 18 mai.
Les agents qui souhaiteraient déposer une déclaration préalable à la grève doivent donc le faire avant le jeudi 17 mai à minuit.

Le SNUipp vous propose une lettre aux parents modifiable

opendocument text - 24 ko
Lettre aux parents d’élève

4 chantiers pour démolir la Fonction Publique

PDF - 1.3 Mo
4 pages grève du 22 mai

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 6


SNUipp-FSU 22 : 18 rue de Brest, 22000 Saint-Brieuc Tél. : 02 96 61 88 24 - Portable : 07 89 95 00 79 - @dresse courriel  : snu22@snuipp.fr

Plan d’accès : Nos locaux à Saint-Brieuc
Mentions légales

Les élu-es du SNUipp-FSU 22 sont les délégué-es de TOUS les personnels du 1er degré public et de tou-tes les PE du 2nd degré. Ils et elles informent toute la profession, interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes, accompagnent les collègues, organisent les mobilisations et rendent compte de leur activité.

N’hésitez pas à les contacter... mais aussi à vous syndiquer et à voter SNUipp et FSU aux élections professionnelles pour soutenir leur action et celle du syndicat.

Se syndiquer en ligne