Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carte scolaire : CTA, CTSD ou CDEN 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site

Compte rendu du CTA du 21 novembre

vendredi 24 novembre 2017

Les points abordés au CTA* concernant le 1er degré

La dotation académique pour la rentrée 2018 sera connue entre le 7 et le 15 décembre 2017.

Effectifs rentrée 2017 : constats

Sur fond de baisse démographique importante dans la région et tout particulièrement dans les départements 22 et 29 (la baisse se stabilise dans le 35 et le 56), l’académie perd 2 338 élèves dans le public par rapport à la rentrée 2016, soit une baisse de 1,15 %.

Dans le privé, ce sont 468 élèves de moins, soit une baisse de 0,37 %.

Le recteur annonce que l’académie de Rennes est la 4ème académie la plus touchée par la baisse démographique. Dans les Côtes-d’Armor, le nombre de naissance en 2017 est le même qu’en 1994, c’est à dire le plus faible depuis 40 ans.

Détail par département (rentrée 2017 par rapport à la rentrée 2016)

- public privé
22 -2,27 % -1,17
29 -2,48 % -0,36 %
35 +0,40 % -0,03 %
56 -0,33 % -0,38 %
Académie -1,15 % -0,37 %

Selon les chiffres présentés, dans les Côtes-d’Armor la diminution des effectifs publics (-895 élèves) dépasse de 193 élèves la prévision (-702 élèves).

La FSU interroge sur l’ampleur de cette baisse et sur l’écart important entre prévision et constat.
Elle questionne sur un possible transfert d’élèves du public vers le privé et évoque le non comptage des moins de 3 ans dans le public. La DASEN du 22 indique qu’il n’existe pas de lien mécanique entre ce qui se passe dans le département et la baisse des effectifs, et que cela reste des "petits chiffres". Le recteur ne rajoute rien et continue de mener l’ordre du jour du CTA...

Outre la forte baisse de la démographie, on doit s’interroger sur la baisse d’effectifs proportionnellement plus importante dans le public.
Quel impact de la semaine de 4,5 jours obligatoire, mais pas dans le privé ?
De la non prise en compte des 2 ans (quand le privé met souvent en place des dispositifs "d’accueil" dès deux ans) ?
De la politique de restructuration/fusion du réseau des écoles publiques (souvenons-nous de Paimpol qui a subi une sévère "fuite" d’élèves l’année dernière pour cause de fusion des 4 écoles avec la perte d’une centaine d’élèves en direction du privé monolingue ou de Diwan) ?

AESH constats rentrée 2017

Poursuite du processus de Cédéisation des contrats d’AESH et de la transformation des CUI en AESH.
Augmentation du budget académique pour les AESH en CDI à la rentrée 2017 par rapport à 2016 (1866 ETP contre 1233 ETP en 2016). Maintien du budget pour les AESH en CDD (212 ETP).
Baisse du nombre de contrats CUI (3742 contrat à la rentrée 2016 contre 2771 contrats à la rentrée 2017).

Un groupe de travail académique aura lieu le 6 février 2017 sur la question des AESH et de leur évolution.

EAP ( Emploi d’Avenir Professeur)

Il y avait jusqu’à présent 10 EAP sur l’académie, loin de l’objectif rectoral fixé (une soixantaine).
L’académie a procédé au recrutement de 49 nouveaux EAP à la rentrée 2017.
Il y a eu 1 démission, ce qui porte à 58 le nombre d’EAP sur l’académie, sous contrat et en poste dans les établissements.
Il s’agit d’étudiants en L2 ou L3 en anglais, maths, allemand ou lettres.

La FSU a demandé un retour sur le dispositif et des éléments d’information sur la réussite des EAP aux concours.

Dédoublement des CE1 l’année prochaine en REP ?

Le recteur indique qu’il attend la dotation académique pour répondre à cette question.

Dispositif "devoirs faits"

Mise en place en novembre 2017 dans le second degré. Des moyens supplémentaires sont actuellement débloqués. Pour la FSU, ce dispositif est mis en place dans la précipitation.
La FSU dénonce le recours à des personnels non qualifiés, la charge de travail supplémentaire pour les enseignant-es et le manque de personnels.
Elle interroge le recteur sur des moyens qui pourraient être utilisés au sein des classes, sachant le peu de bénéfices que procurent les dispositifs d’externalisation.

D’après le ministère, cela concernerait le 1er degré à partir de la rentrée prochaine.
Le recteur annonce qu’il faudra répartir les moyens entre 2nd et 1er degré.
Il ajoute que d’autres questions se posent pour l’instant :
Où cela doit-il se passer (dans les murs de l’école ou pas) ?
Qui est responsable de ces temps ?

En bref, la mise en œuvre dans le 1er degré à la prochaine rentrée n’est pas annoncée à ce jour dans notre académie...

Complétez l’enquête syndicale de carte scolaire 2018.

Les élu-es du SNUipp-FSU 22 sont les délégué-es de TOUS les personnels enseignants du 1er degré public. Ils interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes et rendent compte ensuite de leurs activités.

N’hésitez surtout pas à les contacter et aussi à vous syndiquer pour soutenir leur action et celle du SNUipp-FSU.

Se syndiquer en ligne

P.-S.

*CTA : Comité technique académique

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 14


SNUipp-FSU 22 : 18 rue de Brest, 22000 Saint-Brieuc Tél. : 02 96 61 88 24 - Portable : 07 89 95 00 79 - @dresse courriel  : snu22@snuipp.fr

Plan d’accès : Nos locaux à Saint-Brieuc
Mentions légales

Les élu-es du SNUipp-FSU 22 sont les délégué-es de TOUS les personnels du 1er degré public et de tou-tes les PE du 2nd degré. Ils et elles informent toute la profession, interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes, accompagnent les collègues, organisent les mobilisations et rendent compte de leur activité.

N’hésitez pas à les contacter... mais aussi à vous syndiquer et à voter SNUipp et FSU aux élections professionnelles pour soutenir leur action et celle du syndicat.

Se syndiquer en ligne