Retour accueil

Vous êtes actuellement : Action - Actualité 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site

Rythmes : grève le 12 février 2013

mardi 5 février 2013

Faisons entendre notre voix. Le 12 février, participez massivement à la journée de grève, de manifestations et de rassemblements : Pour être réussie, une réforme des rythmes doit se faire pour TOUS les élèves sur tout le territoire, prendre en compte les conditions de vie professionnelle des enseignants et se construire avec eux !

Rassemblement départemental et manifestation unitaires à 13 h place de Robien à St Brieuc.


Le décret d’aménagement du temps scolaire doit être abrogé et complètement réécrit. Il faut se donner le temps de penser une vraie réforme et de construire les conditions de sa réussite dans les écoles en s’appuyant sur les enseignants qui doivent être consultés.

Le SNUipp-FSU estime qu’il faut reporter la réforme à 2014 et que la question des dérogations au-delà de 2014 reste posée.

Le SNUipp-FSU, dans le cadre de son plan d’action, appelle nationalement à la grève, aux manifestations, aux rassemblements le 12 février 2013 pour une réforme ambitieuse de l’école et des rythmes scolaires prenant en compte la parole des collègues, l’avis de l’ensemble de la communauté éducative, l’intérêt et la réussite des élèves.

Le SNUipp-FSU n’est pas favorable au nouveau décret sur l’aménagement des temps scolaires. Celui-ci est inacceptable : il allège de manière insuffisante la journée scolaire et il n’offre aucune garantie d’un périscolaire gratuit et de qualité pour tous, il écarte les conseils d’école du processus de modification des rythmes. En l’état, il n’offre aucune garantie d’amélioration des conditions d’apprentissage des élèves et la réussite de tous. Dans le même temps, il ouvre la voie à des dégradations certaines des conditions d’exercice du métier d’enseignant et n’apporte pas de réponse sur une nécessaire revalorisation salariale des PE.


Organisation de la journée


appel départemental unitaire, déclaration préalable à la grève, manif, etc... -> voir en fin d’article.


Où est l’intérêt de l’enfant pourtant annoncé à coup de déclarations fracassantes ?

- Quelles activités péri-éducatives ? Culturelles, artistiques et sportives de qualité pour tous les enfants...
- Quelle égalité sur tout le territoire ?
- De la garderie ? De la cour de récréation ? Le taux d’encadrement a été relevé (de 8 à 14 pour les petits, de 14 à 18 pour les plus grands) : il faut convaincre un maximum de communes et aller vite pour être prêts dès 2013 !
- Et ceux qui ne mangent pas à la cantine ?
- Et les enfants de maternelle ?
- L’heure de sortie de 16h30 ne sera pas obligatoire...
- L’organisation des activités péri-éducatives reste à la libre appréciation des élus, tout comme leur gratuité. Malgré les efforts des communes, cette réforme va générer de nouvelles inégalités dans une offre éducative qui en compte déjà beaucoup trop*.

*Les dépenses d’éducation des collectivités locales, bien qu’en augmentation constante, varient toujours de 1 à 10.

Et les conditions de vie personnelle et professionnelle des enseignants ?

- Dans beaucoup d’endroits, faute de locaux, les municipalités envisagent ou vont être obligées d’envisager d’utiliser les salles de classes pour ces activités du midi.
- Mais alors, que feront les enseignants dont les classes seront réquisitionnées et qui sont condamnés à rester à l’école sur ce temps méridien ? Dans la grande majorité de nos écoles, pas de bureau ni d’ordinateur personnel à disposition, pas de salle des maîtres !
- Du coup, les enseignants finiront l’école à 16H 15 voire 16H30 comme avant, avec le mercredi en plus. Il est inconcevable de leur imposer un allongement de leur amplitude de travail à l’école.
- Et même si un accord entre les enseignants et la commune se faisait, que se passera-t-il quand la municipalité changera ?
- Et pour les animations pédagogiques, certains DASEN annoncent déjà qu’elles auront lieu le mercredi après-midi.

Et nous ne re-listons pas toutes les autres difficultés déjà mises en avant dans nos différentes publications : coûts et temps de transport + nourrice, garderie, ...

La revalorisation des salaires... on l’attend toujours !


Organisation de la journée de mobilisation

- Déclaration préalable à la grève
N’oubliez pas d’envoyer votre déclaration préalable à la grève
Elle doit parvenir à l’IEN pour samedi soir au plus tard !
>>> voir Déclarer son intention de participer à un mouvement de grève

- Lettre aux parents

Word - 14.5 ko
Modèle lettre aux parents à adapter

- Rassemblement et manifestation unitaires
Rendez-vous à 13 heures Place de Robien à St Brieuc pour le rassemblement et la manifestation unitaire (défilé vers la préfecture).

Appel départemental unitaire pour le 12 février du SNUipp-FSU, de Sud Education, du SE-Unsa 22, du Snudi-FO, du Sden-CGT :

Cette réforme, c’est non !
Pour l’abrogation du décret sur les rythmes.
Pour une amélioration des conditions de travail et de rémunération.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 12


SNUipp-FSU 22 : 18 rue de Brest, 22000 Saint-Brieuc Tél. : 02 96 61 88 24 - Portable : 07 89 95 00 79 - @dresse courriel  : snu22@snuipp.fr

Plan d’accès : Nos locaux à Saint-Brieuc
Mentions légales

Les élu-es du SNUipp-FSU 22 sont les délégué-es de TOUS les personnels du 1er degré public. Ils interviennent dans les instances, contrôlent les opérations, portent les demandes et rendent compte de leur activité.

N’hésitez pas à les contacter... mais aussi à vous syndiquer et à voter SNUipp et FSU aux élections professionnelles pour soutenir leur action et celle du syndicat.

Se syndiquer en ligne